Hlm bayonne

Le plan d'épargne retraite populaire est-il un capital ou une rente ?

Vous souhaitez investir dans un produit d’épargne et comptez ouvrir un PERP ? Le plan d’épargne retraite populaire est certes un excellent produit uniquement destiné à celui qui souhaite anticiper sa retraite. Ce plan a pour principale finalité de produire des rentes à vie à partir de l’âge légal du départ à la retraite de l’investisseur. Mais opérer une sortie en capital est également possible, toujours à partir de cette échéance toutefois.

Le PERP génère des rentes viagères

Comme énoncé plus haut, le PERP permet à l’épargnant de percevoir des compléments de revenus une fois l’âge de la retraite atteint. Il s’agit d’un revenu régulier et qui est calculé à partir du montant du capital constitué pendant toute la période de versement des primes. Il est aussi calculé sur la base de la table de mortalité et du sexe de l’épargnant. La table de mortalité ou table de survie est établie en fonction l’âge, du sexe et du niveau de vie. C’est à partir de cette dernière que le barème du viager est évalué. D’autres facteurs influencent aussi cette table de survie, à savoir la catégorie socio-professionnelle.

Les rentes viagères sont soumises à l’impôt sur le revenu. Toutefois, l’abattement fiscal de 10% est applicable, sachant que ce sont en effet des revenus de la même catégorie que les retraites et les pensions. Cet abattement est certes moins intéressant que celui de l’assurance-vie et du Perco. Par conséquent, ces rentes doivent être déclarées.

Vous pouvez dès à présent simuler vos rentes ainsi que votre défiscalisation tout au long de la période d’épargne. Rappelons en effet que les primes que vous versez dans votre plan seront retranchées de votre imposition. Cette défiscalisation a été mise en place afin d’encourager l’ouverture d’un PERP, sachant que plus le montant versé est conséquent, plus la réduction d’impôt sera intéressante.

Le PERP et la sortie en capital

Si l’option rentes viagères ne vous semble pas profitable, vous pouvez toujours demander à réaliser une sortie en capital. Ceci dans le cas où vous souhaitez par exemple acquérir votre première résidence principale : dans ce cas, vous réalisez une demande de dénouement du plan au titre de la primo-accession. Le primo accédant est celui qui n’a pas été propriétaire d’un logement à usage d’habitation principale pendant les deux dernières années qui précèdent la demande de sortie en capital.

Afin de bénéficier dudit capital, le primo accédant doit présenter les pièces justifiant de l’achat de ladite résidence, ainsi que des pièces exigées. Par exemple une lettre écrite par le titulaire du PERP mentionnant que le capital obtenu servira bel et bien à financer l’achat de la résidence principale ainsi que la condition mentionnée ci-dessus. Les autres documents relatifs aux conditions sur l’obtention d’un financement additionnelauprès d’un organisme de crédit seront également présentés. Au besoin, le bénéficiaire du capital PERP peut présenter l’acte notarié ainsi que le contrat de vente.

Ce capital est pleinement imposé : l’épargnant peut cependant demander à échelonner l’impôt y afférent sur une période de cinq ans, à compter de l’année où il touche le capital.

La sortie en capital anticipée

Lorsque l’encours ne dépasse pas le montant de 2000 euros, la sortie en capital anticipée est autorisée. Si l’épargnant est également invalide, surendetté ou devenu veuf, il peut demander à jouir de son capital anticipé. Il en est de même s’il cesse de percevoir ses allocations de chômage, ou s’il est sommé par un arrêté judiciaire de liquider son entreprise.

Pour tout conseil se rapportant à l’optimisation de vos versements, à la fiscalité de votre PERP ou encore aux avantages et aux inconvénients du plan, rendez-vous sur defiscalisezmoi.com.

Les publications similaires de "Blog immobilier"

  1. 30 Sept. 2020Avis sur les différents types de SCPI4 vues
  2. 12 Août 2020Un bureau à louer rapidement et efficacement156 vues